Pourquoi les Breslev se rendent à Ouman à l’occasion de Roch Hachana

Chaque année, à l’occasion des fêtes du nouvel an juif, Roch Hachana, des dizaines de milliers de Juifs venus du monde entier se rendent en Ukraine et plus précisément à Ouman, sur la tombe du Tsaddik Rabbi Nahman. Une tradition qui se perpétue depuis plus de 200 ans et qui a depuis  longtemps dépassée le cercle des communautés hassidiques pour toucher toutes les catégories de juifs, séfarades, ashkénazes, pratiquants et même laïcs.

Ouman, berceau du mouvement Breslev

La ville d’Ouman se trouve à plus de 200km de la capitale du pays, Kiev. C’est ici que fut enterré le fondateur du mouvement Breslev au début du 19e siècle. Arrière-petit-fils du Baal Chem Tov, il est à l’origine du judaïsme hassidique qui prône notamment que la Torah et ses enseignements doivent être accessibles à tous pour que chacun puisse d’adresser au créateur avec ses propres mots. Ses paroles ont ensuite été retranscrites pas son plus fidèle disciple Rabbi Nathan, son livre le plus célèbre étant sans aucun doute le Likouté Moharan.

Si Rabbi Nahman n’a séjourné que les dernières années de sa vie à Ouman, sa promesse écrite lors de son vivant a fait de la ville le cœur de la vie Breslev. Il a ainsi declaré qui toute personne qui se rendrait sur sa tombe, donnerait la Tsedaka et lirait le Tikoun Haklali (10 Psaumes) serait épargné des feux de l’enfer. Une promesse qui est à l’origine des grands rassemblements annuels de Roch Hachana.

C’est ainsi que chaque année, les juifs qui souhaitent voir accomplir la promesse de Rabbi Nahman de Bratslav n’hésitent pas à quitter le confort de leur maison et leurs proches pendant quelques jours  pour vivre une expérience unique.

A Ouman ,impossible de passer à côté de la fameuse kippa breslev! Adoptez le style breslever avec les kippot proposées par le site Levjudaïca.   

Selon les écrits de Rabbi Nahman, il est bon de faire participer les enfants au Roch Hachana à Ouman et ce à partir de 6 ans. C’est pourquoi, lors de ces jours de fêtes on croise de nombreux parents accompagnés de leurs fils sur le kever de Rabbi Nahman. 

C’est l’occasion d’offrir à vos enfants un talith katan ou s’ils sont déjà bar mitzva, une pochette Talith et Téfilines aux motifs Breslev. 

Le Roch Hachana Breslev à Ouman

La coutume de pèleriner lors de Roch Hachana à Ouman a débuté après la mort du tsaddik à l’âge de 38 ans en 1810. Les tensions politiques et les interdictions lors de la période communiste ont empêché aux juifs de se rendent librement sur le Tsioun (tombe) jusqu’aux années 1990. Chaque année, seuls quelques pèlerins parvenaient à y accéder à leurs risques et périls.

A la chute du bloc soviétique, les juifs ont enfin pu se rendre à Ouman librement et aujourd’hui ce sont des dizaines de milliers de pèlerins, breslev ou non qui se rendent, venus d’horizons religieux multiples se rejoignent lors des fêtes de Roch Hachana.

Si seulement  centaines de Juifs vivent à Uman toute l’année, le pèlerinage de Rosh Hashana a entraîné  un large développement des infrastructures juives pour accueillir les visiteurs – On trouve également de nombreux restaurants, casher et de nombreux d’hôtels

Les traditions de Roch Hachana

  • Seder de Roch Hachana: un repas de fêtes composé notamment de pommes et de miel pour une douce et heureuse année
  • Ecouter  le son du shofar lors de l’office du matin (2 jours)
  • Cérémonie du Tashlich: au cours de laquelle nous jetons symboliquement nos péchés en jetant des miettes de pain dans un plan d’eau courante. Cette prière est réalisé le long du cours d’eau situé dans la ville d’Ouman ou au parc Sofia. 

Passer un Roch Hachana à Ouman est une experience unique qui attire chaque année de plus en plus de pèlerins. Un voyage rempli d’Emouna et de Simha pour bien commencer la nouvelle année.

Les significations de la Halla en forme de clé (Schlissel)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Navigation
Close

Mon panier

Recently Viewed

Close

Close

Categories